PePaSon

Pédagogies des paysages sonores

“On imaginera de nouvelles méthodes d’éducation du public qu’il faudra sensibiliser à ce problème de l’environnement acoustique. On posera enfin la question essentielle, qui est de savoir si le paysage sonore est un état de fait que l’on ne peut infléchir, ou si nous en sommes nous-mêmes les compositeurs, et les interprètes, responsables à la fois de sa nature et de sa beauté”

(R.M. Schafer – 1977 – The Soundscape: Our Sonic Environment and the Tuning of the World – Inventeur de la notion de “Paysage Sonore”

 

(Cayenne, le 29/10/2019 – 19H48, Lotissement Chong Sit – Enregistrement PS_20191029_1948 – Crédit : A.Enguehard)

PePaSon : C’est quoi ?

PePaSon c’est un accronyme volontairement enfantin pour “Pédagogies des Paysages Sonores“…

PePaSon c’est avant tout une initiative, un appel à idées et à projets autour d’une question : Quelle pourrait être la place des paysages sonores dans l’éducation ?

L’initiative vise à mettre en contact, en relation des acteurs et actrices de l’éducation, des sciences naturelles et acoustiques, des étudiants, des technicien-ne-s du son en vue d’expérimenter… de réaliser des expériences pédagogiques avec des apprenants de tous ages autour des paysages sonores, et finalement de produire une diversité d’outils et d’activités pédagogiques à la portée de toutes et tous. Celles-ceux-ci peuvent utiliser le son comme outil “primaire”, i.e. comme support de travail direct, à décrire et à étudier, ou comme outil “secondaire”, i.e. comme un support pour illustrer une notion différente, ou apporter de l’aide à la compréhension, a l’attention.

 

Notre organisation, nos champs d’action

PePaSon est une initiative développée en Guyane Française, à Cayenne, et coordonnée depuis ce territoire, mais admettant de nombreuses ramifications en métropôles et ailleurs…

Nos activités sont actuellement divisées en  4 volets :

  • L’enregistrement de paysages sonores sur le territoire par divers contributeurs-ses et leur valorisation directe à travers une carte sonore (libre de droits) sur le logiciel UMap : lien d’accès
  • Le développement d’activités pédagogiques et leur valorisation dans le cadre d’animations en milieu scolaire et associatif
  • La centralisation de projets en lien avec notre problématique et rentrant dans notre cahier des charges. Une partie de ces co-projets est détaillée sur cette page.
  • La sensibilisation, l’éducation et la formation aux aspects sonores dans diverses disciplines

L’approche pédagogique

L’initiative soutient une approche résolument participative, sensible, populaire et critique. En ce sens nous entendons:

Participative : Le projet vise autant à la réalisation d’expériences pensées par les créateurs-trices que par les enseignants-es ou les apprenants-es, et à leur modification et appropriation par le public.

Populaire: Cette réflexion s’adresse à toutes les classes sociales et âges confondus, sans distinction, et temps que possible simultanement. Le but est de stimuler les discussion autour de l’importance du son dans le développement de tous-tes en vue de la construction d’une société plus à l’écoute des un-e-s et des autres.

Sensible : L’écoute du monde extérieur passe avant tout par l’écoute de soi, de tous ses sens confondus et du développement d’une véritable confiance (mais critique) en ses perceptions. Il sera valorisé des déroulés pédagogiques prenant le temps d’ammener les apprenants vers une meilleure appréhension de leur sens de l’écoute, et d’y donner plaisir, au delà des notions clefs des activités et animations.

Critique: Une importance toute particulière sera accordée à la charge socio-politique des paysages sonores et à sa discussion. La mise en regard des diversités de son (sons de ville vs campagnes ou forêts, sons de quartiers aisés et de banlieue périphériques, sons de forêt vierge vs antropisées, impact des activités humaines…) ne devra pas être écartée de l’enseignement. Les différences de capacité d’écoute entre élèves pourront être discutées de même.

 

Et moi, quelle est ma place dans tout cela ?..

Je suis étudiant en… n’importe quoi ! Il y a de la place pour tous le monde et toutes les idées dans cette initiative ! Si les principaux acteurs de MEAnDRES sont issus des sciences naturelles, sachez que des élèves de la FEMIS, de parcours littéraires et même des Arts Décoratifs, se sont déjà proposés pour s’engager à nos cotés. Nous espérons pouvoir accueillir d’autres étudiant-e-s mais aussi des animateurs, des éducateurs et autres acteurs de la pédagogie pour rendre ce projet concret, diversifié et intègre.

Je suis enseignant de… n’importe quel niveau ! Premièrement, vous pouvez parcourir notre banque d’outils déjà en ligne et notre carte sonore pour créer vos propres séances. Nous pouvons aussi réfléchir à vous intégrer ou à faire participer des classes de tous niveaux ou spécialités dans nos animations et programmes. Reste seulement à en discuter et construire quelque-chose de cohérent. Nous pouvons aussi vous faire bénéficier de notre réseau pour monter vos propres projets, avoir des idées, etc… 

Je suis professionnel mais curieux de mettre la main à la pâte ! Les projets ont tous besoin d’une grande diversité d’acteur. Les paysages sonores se sont des créations qui appartiennent autant au preneur de son, scientifique ou passionné, qu’au gardes des réserves naturelles où l’on prend les sons, qu’aux techniciens derrière les microphones utilisés, qu’aux acteurs de l’environnement et de la politique environnementale qui ont influencé ce paysage sonore. Tout intervention, participation est la bienvenue ! Vos actions de bénévolat sont valorisables ! Alors pensez-y : Contactez-nous

Pour en savoir plus ou découvrir des paysages sonores :

Des émissions:

Bernie Krause – France Culture (2017)

JC Ameisen – France Inter (2016) 

Des groupes scientifiques associés au projet:

Groupe EAR

Des banques sonores:

MNHN – Paris

National Library – UK 

Projets en cours :

« Ma ville de demain » – Projet TRAMES – Avec l’association Kwata :

Ce programme d’éducation vise à faire réfléchir les jeunes d’un collège de la presqu’île de Cayenne sur
ce qu’ils-elles souhaitent pour leur “ville de demain”. En partenariat avec les professeur-e-s de
plusieurs matières, il-elles seront amené-e-s à aborder les questions d’aménagement dans un contexte
de développement durable (un objectif étant de conserver et valoriser les trames vertes et bleues en
ville) sous les angles des sciences, des lettres et de la technologie.

Dans ce contexte PePaSon propose au jeunes une série d’ateliers destinés à aborder ces questions par le sonore. Après une séance participative d’écoute et de découverte des paysages sonores en classe, des 4e du collège Eugène Nonnon de Cayenne sont partis sur le terrain pour enregistrer leurs propres paysages. Ils sont ammenés courant Mars – Avril à travailler sur leurs enregistrements, à les comparer et à les exploiter pour réfléchir aux questions d’amménagement et proposer une restitution lors d’une exposition ouverte au public qui aura lieu entre Avril et Mai 2019.

Découvrez ici notre série de photos ! 

Merci à nos partenaires et soutiens financiers :